De retour de nos voyages, un petit bonjour à tous

Publié le par L'entêté

Courant juillet, nous étions dans le Morvan, entre autres à Alligny en Morvan, pour la pré-inauguration du musée des amis des enfants de l'assistance publique et des nourrices. Là, toute une grande famille s'est retrouvée.
Ensuite, nous sommes allés dans le Loiret, à Châtillon-Colligny puis, le lendemain, à Sully sur Loire.
Pour clôturer le tout, dans la même semaine, nous étions dans l'Indre, le vendredi à Saint-Gaultier, le samedi matin à l'aube, à la "Maison de la Presse du Blanc", et le samedi après-midi au "Centre Leclerc". Nous avons pu rencontrer de nombreuses personnes venues tout spécialement pour nous voir, et cela nous réchauffe le coeur.
Et l'après-midi, nous avons rencontré une jeune femme prof de piano, qui compose de très belles musiques et édite ses partitions. Peut-être qu'un jour nous aurons son feu vert pour vous les faire entendre sur ce blog...
Tant de choses nous ont marqués, entre autres, lors d'une précédente dédicace, une dame qui était autrefois de l'assistance publique, et qui avait comme parents nourriciers des gens qui possédaient un chenil. Devinez où elle dormait : dans le chenil, avec les chiens, les puces et les punaises ! Elle commençait à nous raconter sa vie, lorsque les larmes lui sont montées aux yeux. Pour ceux qui connaissent un peu Jean-Jacques, il a très vite changé de sujet, et cette dame est partie en riant. Elle aussi a réussi à s'en sortir dans la vie, mais il y a des souvenirs qui restent. L'après-midi, elle est revenue avec un magnifque bouquet de roses, pour l'offrir à son "petit frère". Aujourd'hui, nous sommes toujours en relations, et son amitié et son savoir nous sont précieux. Peut-être, par la suite, aurons-nous l'autorisation d'en dire plus...

Nous attendons vos commentaires
. Si vous le souhaitez, à chaque dédicace, nous vous raconterons les rencontres qui nous ont le plus marqués. 
Pour les articles parus dans la presse, nous ne les avons pas tous, mais celui de l'Indre est paru le mardi 05/08/08 dans la Nouvelle République.
Là, nous repartons dans l'Allier, à Montmarault et Saint-Pourçain sur Sioule, Varennes sur Allier, etc., et nous confions la maison à nos gardiens préférés qui vont s'occuper des chats, du jardin... et aussi, sans doute, de manger nos tomates !

à très bientôt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pottin 12/12/2008 21:36

bonjour, je n'arrive pas a me procurer le livre et ma maman le voulais pour noel, elle est originiare de bourges ça lui tiendrais a coeur, ou puis-je le trouver?merci a toussandrinetinytoon160802@hotmail.com

géraldine 11/08/2008 11:26

Coucou ! vous allez bien? je trouve ce blog génial... je l'ai recommandé ce matin donc je pense qu'il va interresser bien d'autres. En attendant de vous lire ou de se voire, gros bisous à tout les deux

Christine LEJON 10/08/2008 10:13

Bonjour,Après vous avoir rencontré samedi dernier (2 août 2008) au Centre Leclerc du Blanc, j'ai acheté votre livre et entrepris de le lire le soir même.Je vous livre mes impressions de cette lecture :Il est certain que vous êtes imprégné d'une ténacité hors du commun. Là où beaucoup auraient renoncé, vous avez persisté pour vous en sortir alors qu'au départ vous étiez dénué de tout.Je dois dire que tout ceci est impressionnant, votre quête pour retrouver votre mère, votre débrouillardise qui a permis de trouver bien souvent de nouvelles idées pour vous en sortir.Votre maman Louise a joué un rôle capital dans cette entreprise à la recherche de vous-même car elle vous a insufflé ce courage qui vous habite, ce courage qui a fait que vous navez jamais renoncé.Elle même ne se plaignait pas de sa condition, désinteressée pour elle-même, elle donnait tout aux autres.Je suis d'accord sur les points de vue que vous évoquez sur les jeunes de maintenant qui sont tellement protégés et assistés qu'ils ont du mal à bouger le petit doigt !C'est vrai, on ne vous connaît pas, et alors ! Je trouve dommage qu'un éditeur n'ait pas pris le temps de s'intéresser à votre histoire (il y a beaucoup de rebondissements) car votre livre est une vraie leçon de vie et pourrait faire l'objet d'un film...Votre ami René (Hervé Vilard) vient d'écrire lui-même un livre sur sa condition d'enfant de la DDASS. Peut-être vous a-t-il cité à sont tour dans ses écrits...Bravo ! chez vous point de découragement, et un certain culot qui a bien payé.Il fallait le faire?Je lirai donc la suite avec grand plaisir et je suis sûre que vous ne manquerez pas d'ingéniosité pour promouvoir vos 2 livres.