Le pot de terre contre le pot de fer... ça vous dit quelque chose ?

Publié le par L'entêté

Eh oui, malgré tous nos efforts pour prouver notre bonne foi, c'est le "voisin" qui a gagné... Après bientôt huit ans de bataille juridique, le petit Père Ablin vient de perdre en appel.
Imaginez le ring : d'un côté, JJA, qui achète en 2001 la maison de son regretté voisin (celui-là était gentil, comme quoi le proverbe est juste : "ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier"). Aussitôt, il entreprend des travaux de rénovation, ce qui était bien nécessaire.
Peu de temps après, le propriétaire de la parcelle voisine (un grand terrain en friches et sans aucune construction) se manifeste. Premier signe de vie depuis vingt ans, jamais rencontré auparavant... Avait-il soudain comme projet d'acquérir cette maison ? Alors, quelle que soit sa raison, il commence le combat. Les poids des deux lutteurs sont inégaux, étant donné la position sociale de l'attaquant, mais l'attaqué se défend. La suite, après toutes ces années, vous pourrez la lire dans les articles parus dans la presse :

La Nouvelle République du Centre Ouest du samedi 23 mai 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves et Jacqueline 30/05/2009 16:54

Salut Kim et Jean-JacquesEh oui, des emm.. il y en a partout ! Ce sont des jaloux pour beaucoup de ta réussite avec ta femme. Beaucoup de pourris. Ces gens-là devraient manger un peu de vache enragée (peut-être autant que nous). Puisque nous ne pouvons plus soutenir votre mur, on vous soutient moralement. Allez, courage, encore une épreuve à franchir !Bises de Jean-Yves et Jacqueline